Carnet de voyages – Les glacières de Cardo : une randonnée au sein du maquis Corse

La Corse regorge de possibilités de balades et de randonnées. C’est un véritable terrain de jeu, que l’on soit un randonneur confirmé ou pas ! Dans ce carnet de voyages, nous vous embarquons avec nous pour notre première randonnée : Les glacières de Cardo, au sein du maquis Corse.

Disons le tout de suite Valentin et moi n’avons pas l’âme d’aventuriers et de grands randonneurs. Pour nous pas question de parcourir le fameux GR20 (un sentier de grande randonnée qui traverse la Corse du Nord au Sud) : pas le temps et surtout pas la condition physique nécessaire pour le faire. En revanche, il est tout à fait envisageable de faire des petites ballades en parcourant des petits chemins (balisés de préférence).

Après une petite recherche sur le net, nous avons coché les Glacières de Cardo sur notre « planning randonnée ». En effet, il s’agit d’une des randonnées les plus connues dans la région bastiaise. Elle est située sur le sentier des crètes au-dessus de Bastia et n’est pas considérée particulièrement difficile (compter 2h30-3h pour monter et redescendre). Une bonne occasion de découvrir plus amplement la Corse sauvage et son maquis.

Nous sommes partis de bon matin vers Cardo (à la saison et avec la chaleur, nous vous conseillons fortement d’entamer la montée vers les Glacières assez tôt dans la journée).

Cardo, village marchand de glace

Cette randonnée nous a permis de découvrir 2 glacières ! Mais de quoi s’agit-il exactement ?

La première Glacière de Cardo date du XVIème siècle, la seconde du XVIIIème siècle. Ce sont des constructions génoises. Elles servaient à entasser la neige qui allait être transformée en glace grâce à la présence d’un vent toujours froid à cette altitude. La glace ainsi récoltée pouvait être acheminée vers Bastia à dos d’âne ou de mulet. Les dernières glacières seront abandonnées au début du XXème siècle avant la première Guerre Mondiale.

Malheureusement, comme vous pouvez vous en rendre compte sur les photos, les nuages se sont invités sur notre chemin et nous n’avons pas pu profiter de toute la beauté des paysages.

Par beau temps, la vue depuis ce patrimoine est magnifique : le Cap-Corse, l’agglomération bastiaise, les îles toscanes (île d’Elbe, Capraia, Pianosa, Monte Christo) et on peut même apercevoir la côté italienne si le soleil est de la partie.

Il faisait chaud au départ, mais sur les sommets, les nuages ont permis de bien nous rafraîchir !

Au final, nous avons effectué 8 kms (avec beaucoup de dénivelé). Un peu plus dur que ce que nous avions imaginé (mais c’est sans doute ce que disent tous les randonneurs novices). Nous étions déçus d’avoir croisé de nombreux nuages, mais malgré tout, nous avons passé un agréable moment !

Petite anecdote ^^ : au retour de cette randonnée, je suis tombée deux fois dans des sortes de ronces juste après avoir vu un chat noir, bizarre. Les mains remplies d’échardes ! Je peux vous dire que j’étais ravie…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *